Les Tribunaux comiques

Les Tribunaux comiques

1881
427 pages (temps de lecture estimé : 7h10min)

"Jules Moinaux (de son vrai nom Joseph-Désiré Moineaux, 1815-1895), formé à l’ébénisterie à Tours, part à Paris et devient sténographe au palais de justice. Il est bientôt un auteur de chansons et de comédies et librettiste reconnu (il a par exemple écrit le livret des Deux Aveugles pour Offenbach). Les chroniques de Jules Moinaux pour La Gazette des tribunaux attirent par leur humour un public passionné par les affaires et les gens de justice, comme en témoigne le succès des caricatures de Daumier sur ce thème. Elles sont bientôt rassemblées sous le titre de Tribunaux comiques. À sa mort, Le Journal du 5 décembre 1895 souligne : « Il adorait le Palais. Il en était l’historiographe. » Jules Moinaux est le père de Georges Courteline."

A. Chevalier-Marescq (Paris)
1881
© BnF collection ebooks 2017
Comment trouver un mari après la guerre
Comment trouver un mari après la guerre Marie Laparcerie Littérature et classiques
Les Tribunaux comiques Les Tribunaux comiques
Jules Moinaux
Littérature et classiques
Ajouter à une de mes bibliothèques
  • Créer une bibliothèque
  • Retirer de mes envies Ajouter à mes envies
Expand
00:00
0
Ajouter à une de mes playlists
  • Créer une playlist
  • Ajouter à la file d'attente
  • Retirer de mes envies Ajouter à mes envies
00:00
00:00
En poursuivant votre navigation sur nos sites, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.